Ceci n'est pas certainement acceptable pour le collector, mais il est donc nécessaire de avoir un brin de connaissances et de affection pour reconnaître les agréablenes affaires. Ce n'est pas non plus acceptable pour les divers tocantes renfermant des actions ETA (ETA est une entreprise qui produit des éléments et actions horlogers), qui ont l'atout d'avoir quelquefois un look sympa et toujours une mécanique de qualité suisse, pour 150-500 euros. Je fais immédiatement une parenthèse sur les tocantes la plus classieuse qui sont prisées rapidement : plusieurs marques haut de gamme commercialisent plus de plusieurs centaines de milliers de tocantes chaque année dans le monde… Je doute — mais ce n'est qu'un opinion personnel — qu'avoir au poignet une telle toquante, tristegré son tarif habituellement inabordable, ensuitese vous permettre d'affirmer véritablement votre façon d'être et votre nouveauté. Mouvements Lange und Söhne, excellente marque allemande, vous remarquerez les finitions Au centre des tocantes mécaniques, on observe aussi les tocantes à remontage manuel et les automatisés. Un chronographe automatisé est pourvue d'un ensemble de pièces contacté « module automatisé » qui offre un moyen de remonter la garde temps (« de reproposer de l'énergie au moteur ») au gré des actions du poignet dans le cadre du jour. On pose sa montre portée au poignet avant de s'endormir, et correctement, on la récupère le lendemain matin et elle marche toujours. Pas besoin de la remonter excepté si on ne l'a pas portée durant divers heures/jours (selon la réserve de marche de la bracelet-montre). Il est alors nécessaire de bouger pour qu'elle marche ! Un bracelet-montre à remontage manuel doit être remontée à un rythme journalier pour fonctionner. Il est simplement nécessaire de filmer la couronne (cela prend moins d'une minute l'après-midi et le soir) pour proposer de l'énergie à la garde temps. Une tocante automatique propose dès lors un atout évident et une aisance d'utilisation pour pas catégoriquement plus cher qu'un bracelet-montre à remontage manuel. LES MONTRES À Sable (OU « À PILE ») Les tocantes à quartz dévoilent un atout démonstratif devant les toquante mécaniques : elles sont super caractérisées. Le mouvement à quartz, même asiatiques inférieur à 10 francs, reste plus précis que le mouvement luxueux à 50 000 francs. Autre point positif : on en trouve des convenables dans toutes la gamme : de 50 à 500 euros, vous avez une variété de possibilité réellement importante. Le budget est dès lors plus bon marché et l'entretien a pour objectif en un bête changement de pile qui vous vaudra 10 euros (on change de temps à autre le mouvement complet, cela vaut alors de 20 à 100 francs). Attention, dans le luxe c'est une modification totale qui vous sera vendue, envisagez alors au moins 300 euros, ou nettement plus. Mouvements quartz Girard Perregaux et Omega (grand luxe). On peut voir la pile. Demain sur le site internet, la suite de l'affaire tocantes de Luc, avec comme thématique : quel genre de tocante choisir ? QUEL STYLE DE MONTRE CHOISIR ? TOUT Premièrement : Tenter LA MONTRE EN Correcte La règlementation d'or à suivre est facile (et c'est la carrément que pour les lunettes) : il faut voir ET essayer la bracelet-montre en vrai ! Pas d'acquisition sur la toile sans avoir tenté la garde temps, c'est réellement nécessaire ! Pour quelle raison ? Parce que bien que vous avez l'ensemble des données manière, une image ou une image trois dimensions ne vaut pas la réalité. Les éléments prennent et renvoient la lumière, il y a des effets de matière … comme pour un habit. La preuve en image : à gauche, une image retouchée ou un rendu trois dimensions ; à droite, une image prise à l'intérieur d'un salon. Quel que soit la situation, il est ici question du Chronographe Flyback 1815 de A. Lange & Söhne (25,000 francs). Je suis inapte à vous envie les tracés afin de dénicher LA dévoile (car cela dépend de votre façon d'être, de vos goûts, de votre milieu social…) mais j'ai la possibilité de toutefois vous proposer des tracés afin de fuir plusieurs tocantes. Comme pour un habit, je reprends la matrice de base : dimension, matériau, design (équivalent de fit, matière, coupe). LA TAILLE DE LA MONTRE Il est impératif que la toquante soit proportionnelle à votre poignet. Là, au dessus des dispositions données en millimètres, c'est également une problématique de impression. D'où l'atout de le tester avant de l'acquérir. Il faut totalement éviter les tocantes minuscules qui féminisent le poignet et les tocantes trop grandes dont les cornes mesurent de votre poignet. Il faut réellement bannir les tocantes énormeses ! (bien que on finalement puis supplémentaire aujourd'hui…) On s'aperçoit que cela, c'est seulement laid. Petit rappel : la tocante ne doit pas sauter aux yeux des autres, elle doit demeurer invisible ! Dans le même esprit : pas de couronne ou de touches poussoirs titanesques au niveau des bords, c'est une absence totale de finesse et d'élégance (veillez quoi qu'il en soit à voir si vous arrivez à les prendre en main, globalement on attrape par le dessous avec l'ongle ensuite on tire). Un bracelet est à votre dimension lorsque vous êtes libre de passer l'index entre votre poignet et le bracelet, et rien de surcroît (excepté pour les tocantes de plongée ou de hobby, elles sont serrées contre la combinaison). Stowa Antea à gauche, Stowa Pflieger à droite (autour de 600 francs). Merci Vincent d'avoir pris l'image. LES MATÉRIAUX Pour le bracelet : éviter qu'elle qu'en soit le prix le plastoc. Ça fait cheap, cela vieillit mal… Favoriser le cuir ou l'aluminium (les maillons en aluminium peuvent tirer et arracher des poils par contre). Voire l'or, le platine etc... L'aluminium présente un bon mémoire légèreté/résistance. Attention : si vous avez une allergie ou que votre peau fait rouiller, évitez les éléments impliqués. Il y a aussi les gourmettes dits « NATO » qui ont une origine militaire. Ils sont très résistants, agréables et anallergiques. Ils ont une connotation sportive et donnent une concerne évident de désinvolture (ce qui peut donner un contraste intéressant). Petits budgets : Seiko Military avec un Nato (moins de 100 francs). Pour le boîtier : ils sont toujours plaqués ou rhodiés (on a appliqué une fine couche d'or, de rhodium ou autre sur le matériau de base pour des origines esthétiques et/ou spécialisés). Si vous avez une tocante plaquée, prévenez le fabricant de pendule avant qu'il ne fasse sa réparation… S'il la passe au fignolage pour supprimer une griffure, la cadeau est médiocre ! Pour le verre : ils sont toujours en plexi (on trouve des verres dit « pierre précieuse » pour le plus luxueux). Il en y a aussi des « inrayables ». Les petites entailles partent au fignolage, autrement on est également capable de altérer le verre. Omega Speedmaster 861 avec un bracelet NATO (2,200 francs d'occasion). QUEL DESIGN DE MONTRE CHOISIR ? Dans l'ensemble, il faut éviter les tocantes trop futuristes, à affichage digital qui sont plus réservées aux adolescents ou aux athlètes. LES CRITÈRES À Considérer Bracelet : pas trop futuriste, pas trop gigantesque face à la toquante, confortable, ouverture et clôture évidentes et sécurisées. Les cornes : pas de tournures trop uniques, elles seront cohérentes avec le boîtier. Le boîtier, la couronne, les poussoirs : pas de tournures trop uniques, pas énorme. Le verre : éviter la loupe sur le verre pour pouvoir consulter la date. Le cadran : pas trop chargé (bien que c'est un chronographe avec 3 compteurs !), éviter les couleurs flashy, si vous voulez un cadran blanc : éviter le blanc porte de refregirateur (un blanc cassé/beige/crème va pourtant mieux), éviter les logos de marques trop imposants. Les aiguilles : pas trop colossales ! Pas trop de luminova (la pâte lumineuse fluo), pas de raisons type aiguille à l'apparence de cœurs, de pique etc. Les aiguilles bleuies sont du plus bel effet (je trouve). Pas d'affichage digital. Les index, les données : pas trop gros, vous ne réalisées pas d'essai de la vue en découvrant l'heure sur votre garde temps. Les guichets et compteurs (qui permettent de consulter la date, les deuxièmes etc.) : éviter ceux qui sont trop marqués et qui proviennent casser l'harmonie du cadran, éviter d'en avoir plein partout (et puis, trop d'informations assassine l'info). Le fond : il peut être vitré pour rendre compte le mouvement et le moteur. -> Montre NOMOS Orion de NOMOS Glashütte, une apparence épuré (1,000 francs en occasion). -> Montre Portugaise répétition minutes de IWC, on peut rendre compte le mouvement par l'intermédiaire du fond vitré, la petite seconde est à 9 heures. Le luxe dans toute sa discrétion : boîtier en platine et répétition minutes (une des difficultés les plus couteuses à construire et à régler) d'où un tarif de 100,000 euros. -> Montre Monaco Vintage Edition restreinte de Tag Heuer. La forme carrée, moins fréquente, peut se révéler convaincante. Même si cela soit un chronomètre avec 2 compteurs et un quantième, le style n'est pas surchargé. (3,000 francs). -> Un bracelet-montre réellement unique à l'esthétique épuré de Ludovic Ballouard, un horloger indépendant. Vous noterez également la couronne décentrée qui rend la bracelet-montre toujours moins classique. Boîtier en platine. (55,000 francs). CE QU'IL NE FAUT Rarement FAIRE ! Se rincer les mains, se doucher, faire la vaisselle avec sa montre portée au poignet (l'eau chaude savonneuse arrivant ayant l'aspect de jet abîme les joints). Adopter sa montre portée au poignet pour tout et n'importe quoi (pour l'activité physique et le bricolage, commandez une autre dévoile (futuriste à affichage digital si vous voulez, là vous êtes libre de ^^). Ne pas avoir lu le manuel de sa montre portée au poignet et croire que cela foire ou mal tandis que cela tourne correctement. Changer la date entre -3 heures et +3 heures le changement de date normal (si votre garde temps fait passer la date à minuit, ne passez pas la date à la main entre 21h et 3h), autrement vous cassez une pièce dedans et le quantième fonctionnera toujours mais https://www.arbrobijoux.com/ plus à chaque instant. Ce n'est évidemment pas acceptable pour les tocantes digitales électroniques… Une autre garde temps Seiko, modèle de sous-marinier. COMMENT CHOISIR MA MONTRE ALORS ? Il y a de très multiples marques d'horlogerie (infiniment plus que ce que les particuliers suppose souvent). Alors afin de dénicher LA tocante dans cette jungle de décision, je vous presente une petite technique (ce n'est qu'un exemple hein !) : Si vous ne savez réellement pas par où démarrer : matez les annonces publicitaires des différentes marques et parlez avec tout le monde du sujet (amis, famille, collègues…). Cela offre la possibilité de trouver le monde des marques.

You will also like to read